___bagheera____

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

___bagheera____

Message par Admin le Dim 7 Sep - 12:00



Après les résultats commerciaux décevants de la 530, trop originale dans sa ligne, les dirigeants de Matra réorientent le renouvellement de la gamme sur des valeurs plus sûres. Quoique… L'association avec Simca et son réseau a conduit l'équipe technique à opter pour un moteur Simca 1300 cm3, toujours en position centrale arrière. Le moteur doit rester d'origine pour des raisons évidentes de coûts et également de SAV, puisque toutes les Matra sont distribuées et entretenues par le réseau Simca. Philippe Guédon, hostile à la formule 2+2, trouve une parade et invente la GT à moteur centrale à 3 places… de front ! L'avantage selon lui est que sur une 2+2, les 2 places AR restent symboliques, tandis que sur une trois places de front, chaque occupant est confortablement installé.

UNE LIGNE EVOCATRICE DE PERFORMANCES
La Matra 550 (tel est le nom technique du projet de la Bagheera) doit revenir sur des valeurs plus conventionnelles en matière de design. L'heure est à la diffusion en large quantité dans un soucis évident de rentabilité du projet. L'objectif fixé aux designers, notamment Jean Toprieux (auteur du dessin initial), Jacques Nochet et Antoine Volanis, est de s'inspirer des Ferrari, pour l'esprit GT. Mais la démarche, alors peu courante à la fin des années 60, est de partir de la cellule de l'habitacle qui comporte 3 places de front. Au final, le résultat est heureux, avec une ligne harmonieuse, dotée de phares escamotables comme sur la 530 pour l'esprit sportif et l'aérodynamique, et d'un large hayon vitré derrière. Sous cette lunette arrière, on trouve le moteur et un coffre de 320 dm3, qui, il est vrai, est bien au chaud…

MAITRISER LES COUTS…
Pour assurer un succès commercial durable à leur future auto, les responsables de Matra et Simca décident qu'un maximum d'éléments proviendraient de la grande série. C'est donc la Simca 1100 qui sera la principale pourvoyeuse de pièces. En effet, outre son moteur de 1300 cm3, la 1100 lui cède son train AV, sa direction et ses freins. Toute la partie AR est en revanche totalement inédite. Le châssis en tôle emboutie et soudée est équipé de suspensions par barres de torsion. La Bagheera bénéficie d'un système spécifique à l'arrière de barres transversales réalisées en aluminium pour réduire le poids général de l'auto qui n'est malheureusement pas très puissante, avec seulement 84 ch ! Cette solution technique pour le châssis autorise ainsi un comportement routier d'exception. Suffisamment confortable, même pour trois personnes, il offre de surcroît toute l'efficacité nécessaire qui sied à sa ligne évocatrice de performance. L'auto prend très peu de roulis en virage et vire toujours à plat sur ses quatre roues. Il est vrai que le (petit) moteur autorise peu de figures de style…

UN LANCEMENT PRESTIGIEUX !
Après les derniers tests d'endurance longues durées effectués dans le désert de Mauritanie, le Sahara et en Laponie pour valider les matériaux et assemblages lors de situations climatiques extrêmes, les Matra Bagheera sont confiées aux journalistes le 14 avril 1973 dans la région du lac d'Annecy. L'intérieur futuriste dans tous ses détails ainsi que les 3 places de front piquent la curiosité des journalistes conquis par les prestations générales de l'auto, même s'ils trouvent tous la mécanique trop juste. Le ramage n'est pas à la hauteur du plumage de cette petite GT à la Française. Le grand public découvre le lancement officiel de la Bagherra aux 24 Heures du Mans quelques semaines plus tard. Les 500 Matra Bagheera jaunes sont remises aux concessionnaires qui repartent par la route avec, tandis que Pescarolo-Larrousse signent la 2ème victoire Mancelle de suite avec la Matra 670B. Malgré une qualité des matériaux et de finition moyenne, la Matra Bagheera rencontre un vif succès commercial récompensant enfin l'ingéniosité et le travail des gens de chez Matra. En juin 1974, le dix millième exemplaire sort des chaînes de production de l'usine de Romorantin-Lanthenay. De nombreux prix sont décernés à la Matra, sauf en Allemagne où l'exigence allemande en matière de finition et qualité n'y trouve pas son compte. Surtout avec 84 ch…

PREMIERS DEPLOIEMENTS.
Dès le salon de Paris 1974, Matra commercialise une curieuse variante Courrèges. Entièrement blanche, y compris à l'intérieur, elle reprenait ainsi à la lettre le souhait d'André Courrèges sur ce projet. Il voulait même des pneus à flancs blancs ! En 1975, Matra et Simca profitent de la nouvelle gamme 1307/1308 pour équiper la Bagheera du moteur 1 442 cm3 qui développe désormais 90 ch. C'est la Bagheera S. Si la puissance et la cylindrée augmentent, au volant, on ne constate pas de réels changements en terme d'accélérations. C'est essentiellement en agrément de conduite que la nouvelle "S" se montre sous ses beaux jours grâce à sa cylindrée et son couple plus forts. L'équipement de série sur la Bagheera S est évidemment plus complet. Il est à noter que la Courrèges bénéficie aussi du moteur de la "S".

NOUVELLE PEAU !
En juillet 1976, Matra présente une Bagheera au look actualisé destiné à relancer les ventes alors en décrépitude. C'est bien joué de la part de Matra, car si le coût de ces changements pour l'usine est réduit, l'impact visuel est très fort. Les pare-chocs AV et AR sont plus enveloppant, les porte-à-faux sont légèrement allongés, affinant ainsi la silhouette de la Bagheera, la planche de bord est nouvelle et les faux AR sont empruntés à la gamme Simca. Si le look est gagnant, le poids de l'auto s'est détérioré ainsi que l'aérodynamique, ce qui avec seulement 90 ch n'est pas une bonne nouvelle pour une auto à caractère sportif. Pour ce millésime 1977, il existe donc toujours 3 modèles dans le catalogue Matra : la version de base avec le 1 294 cm3 de 84 ch, la S de 90 ch avec son 1 442 cm3 et la Courrèges qui reste une S à la finition spécifique. A l'intérieur des Courrèges, petite nouveauté, les sièges en Skaï blancs sont devenus couleur sable. L'année suivante, la Courrèges disparaît du catalogue et laisse la place à la Bagheera X qui hérite d'une présentation très flash avec des sièges verts, une carrosserie noire avec filets verts eux aussi !

FIN DE CARRIERE…
Pour le millésime 79, le moteur de 1 294 cm3 disparaît et un modèle de base doté du 1 442 cm3 dégonflé à 84 ch est commercialisé pour rester présent dans la catégorie des 7 CV. C'est également le millésime de commercialisation du modèle Jubilé. C'est en réalité une série spéciale qui hérite de toutes les options et du moteur de 90 ch. Elle est la seule des Bagheeraà ne pas arborer une livrée bicolore alors généralisée sur le reste de la gamme. A l'automne 1979, la Bagheera S est retirée du catalogue et suite aux accords et rachats avec PSA, les dernières Matra Bagheera sont désormais étiquetées "Talbot-Matra". En septembre 1980, la Bagheera X, alors derniers modèle encore commercialisé cesse sa carrière honorable après plus de 47 796 exemplaires produits. C'est la Murena, qui aura la lourde tâche de succéder à la Bagheera. Mais l'histoire ne se répétera plus…

AUJOURD'HUI ?
La bonne surprise pour tout passionné intéressé par la Bagheera, est justement cette image en demi-teinte qui rend les prix d'achat très accessibles. A partir de 2 100 € vous pouvez trouver une Bagheera en bon état. Même un étudiant, travaillant chaque été dans des "petits boulots", peut s'en offrir une. L'assurance collection permet en outre d'abaisser très fortement le coût des cotisations. Ne rêvons toutefois pas trop longtemps, à ce prix de 2 100 €, elle n'aura certainement pas été restaurée, et n'aura pas également reçu tout l'entretien requis. La carrosserie est en fibre de verre et ne souffrira donc pas de la corrosion. Pour autant les soubassements et le châssis sont eux très sensibles à la corrosion, d'autant qu'elle est cachée ! A surveiller lors de tout achat scrupuleusement sous peine de grosses factures. Comme sur beaucoup d'anciennes qui ne roulent plus, il n'est pas rare de voir des étriers de freins qui se grippent. Les mécaniques sont très fiables avec des culbuteurs qui deviennent plus sonores avec le temps. Les syncros de secondes sont souvent fatigués et accrochent, tandis que l'électricité pour des autos ayant couché dehors peut s'avérer fantaisiste. Le seul vrai problème sont les intérieurs (sièges et garnitures) qui sont aujourd'hui introuvables dans le commerce. Il faut donc se résigner à passer chez un sellier ou à consulter les petites annonces. Globalement la Matra Bagheera est une auto très fiable, amusante tant à conduire qu'à contempler, pas très nerveuse (surtout comparée aux productions mazoutées actuelles -sic !-), aux prix accessibles et à l'entretien raisonnable mais difficile d'accès. Alors à collectionner ? Assurément et dès maintenant avant qu'il ne soit trop tard ! Elle est particulièrement recommandée pour les petits budgets de passionnés…

:: CONCLUSION
La Matra Bagheera est typiquement une réalisation du pays qui n'a pas de pétrole mais des idées. Depuis l'après-guerre, les grosses cylindrées nationales sont brimées, matraquées fiscalement et moralement. Ainsi, depuis des dizaines d'année, notre industrie automobile nationale ne possède pas de réel moteur de prestige, gros, puissant et coupleux, sauf en Formule 1 ! Dès que l'on a compris cela, le destin de la Matra Bagheera et de son image est alors tout tracé. Sans moteur, allié avec un réseau de productions "populaire" (Simca) et une image en construction, Matra ne pouvait faire d'autre choix que d'innover tout en conservant un côté raisonnable sur le budget et la motorisation. Un peu à l'image d'une 206 CC d'aujourd'hui, la Matra Bagheera faisait alors tourner les têtes et ne laissait pas indifférent. Mais, dans les esprits, il n'était pas question d'associer une Bagheera avec une GT sportive noble et prestigieuse. Pour preuve, sa descendante, la Murena, encore plus efficace et jolie, ne connut aucun succès commercial, tant la vague des GTI, aussi puissantes, performantes, efficaces et surtout plus pratiques, l'a enterré. Certes, la Murena est née dans un contexte difficile de reprise de Chrysler Europe par PSA peu enclin à ce genre d'automobile. Alors la Bagherra, simple effet de mode ? A posteriori oui, mais si le prototype développé par Matra avec un moteur 8 cylindres de 160 ch en forme de U (U8) avait débouché sur une commercialisation, les choses seraient peut être différentes aujourd'hui. Car des marques comme Porsche et Ferrari continuent d'exister, GTI ou non…

CHRONOLOGIE
1973 : Présentation de la Bagheera 1 294 cm3 en avril. Deux versions sont disponibles dont une avec jantes alu, glaces teintées, sièges bicolores, ceinture à enrouleur et dégivrage AR de série.
1975 : Série limitée Courrèges peinte en blanc avec une sellerie beige et des glaces électriques.
1976 : Commercialisation de la Bagheera S avec le moteur 1 442 cm3.
1977 : Léger facelift des Bagheera : pare-chocs AV et AR plus enveloppants, vitres agrandies, nouveaux feux AR empruntés à la gamme Simca et capot AV sans louvres.
1978 : Nouvelle version Bagheera X noire à filets verts avec sièges verts, qui remplace la Courrèges.
1979 : Commercialisation d'une version économique à 7 CV équipée du 1 442 cm3 doté d'un seul carbu double corps.Lancement de la Jubilé, qui est un modèle de base S avec présentation spécifique.
1980 : Le nom Simca est désormais banni, et c'est devenu une Talbot-Matra Bagheera. Fin de la production après 47 796 exemplaires produits.Commercialisation de la Murena.

CE QU'ILS EN ONT PENSE
"Pour tout dire, la Bagheera est très agréable à conduire mais sa puissance disponible n'est pas digne de son aspect général, ni de ses qualités routières, ni peut être même de son prix. Cela étant, le moteur n'est guère bruyant, sauf à très haut régime et le guidage de la boîte est correct. Le compromis réalisé en matière de comportement routier est assez heureux. Certes l'instantanéité des réactions n'est pas comparable à ce que l'on note sur la Scirocco mais, par contre, le confort offert au pilote et à ses passagers est supérieur."
L'AUTO-JOURNAL - 1978.
PRODUCTION :
Courrèges Série 1 : 216 ex.
Série 1 : 25 260 ex.
Courrèges Série 2 : 445 ex.
Versions X : 1 440 ex.
Série 2 : 20 345 ex.
TOTAL : 47 796 ex.
avatar
Admin
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 117
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/09/2008

http://matra-sports.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ___bagheera____

Message par daniel le Jeu 20 Nov - 19:37

liens Bagheera

http://www.automobile-sportive.com/guide/matra/bagheera.php
avatar
daniel
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 639
Age : 50
Localisation : ploumagoar 22970
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum